0
 
Si vous faites le dépistage, faites-le schtroumpfement!

De 50 à 69 ans, un Mammotest gratuit peut être réalisé tous les 2 ans afin de dépister de manière précoce un cancer du sein. Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus vos chances de guérison sont élevées. Il est donc important d’y prendre part!

Nous vous invitons à participer et à prendre rendez-vous dès que vous recevez l’invitation du CCR (en Wallonie) ou de Brumammo (à Bruxelles) dans votre boîte aux lettres. Cette invitation vous est envoyée automatiquement.

Attention: le dépistage du cancer du sein est recommandé pour les femmes qui n’ont pas de problèmes aux seins. En cas de problèmes aux seins, consultez votre médecin.

Avantages et limites du Mammotest

Le dépistage du cancer du sein a des avantages et des limites. La décision de participer au dépistage vous appartient. Mais il est important que vous soyez informées correctement.

Les avantages du Mammotest

  • Grâce au dépistage, un cancer du sein peut être détecté plus tôt, avant qu’il soit palpable ou que d’autres signes puissent se manifester.
  • Détecté tôt, un cancer du sein se traite plus facilement et plus efficacement.
  • La détection précoce d’un cancer du sein diminue le risque de mortalité. Dans 9 cas sur 10 un cancer du sein est guérit. Le Mammotest vous permet de bénéficier d’une assurance de qualité.
  • Si le Mammotest est négatif, vous serez rassurée. Il reste cependant important de rester attentive à vos seins entre deux Mammotests. Si d’éventuels signes anormaux se présentent, consultez rapidement votre médecin.

Les limites du Mammotest

  • Traiter et diagnostiquer des cancers peu évolutifs est un inconvénient, c’est ce qu’on appelle le « surdiagnostic ». Ces cancers n’auraient pas été découverts en l’absence de dépistage. Comme il est impossible de prédire avec certitude l’évolution d’une lésion cancéreuse au moment où elle est diagnostiquée, il est proposé, par précaution, de traiter tous les cancers détectés.
  • 9 fois sur 10, les examens complémentaires montrent que l’anomalie détectée par le Mammotest n’était pas un cancer. C’est ce qu’on appelle les « faux positifs ». Cela peut provoquer une certaine inquiétude et entrainer d’éventuels examens complémentaires qui avec le recul pourraient s’avérer inutiles.
  • Un cancer débutant n’est pas facile à identifier car il n’y a pas toujours d’anomalie radiologique spécifique. Malgré toutes les précautions prises, certains cancers échappent au dépistage et peuvent apparaître même après un Mammotest négatif. C’est ce qu’on appelle les « faux négatifs ». C’est pourquoi il est important de rester attentives à vos seins.
  • Le délai entre le Mammotest et l’obtention des résultats peut causer de l’inquiétude.