0
 
Si vous faites le dépistage, faites-le schtroumpfement!

De 50 à 69 ans, un Mammotest gratuit peut être réalisé tous les 2 ans afin de dépister de manière précoce un cancer du sein. Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus vos chances de guérison sont élevées. Il est donc important d’y prendre part!

Nous vous invitons à participer et à prendre rendez-vous dès que vous recevez l’invitation du CCR (en Wallonie) ou de Brumammo (à Bruxelles) dans votre boîte aux lettres. Cette invitation vous est envoyée automatiquement.

Attention: le dépistage du cancer du sein est recommandé pour les femmes qui n’ont pas de problèmes aux seins. En cas de problèmes aux seins, consultez votre médecin.

Le Mammotest: une mammographie de dépistage

Le Mammotest est un examen radiographique des seins, aussi appelé mammographie. Le Mammotest permet de repérer un cancer du sein avant que vous puissiez remarquer des symptômes.

C’est le seul examen de dépistage conforme aux recommandations européennes.

Un mammotest pour les femmes entre 50 et 69 ans

C’est entre 50 et 69 ans que le risque de cancer du sein est le plus important et que le dépistage est le plus efficace. En effet, près de 50 % des cancers du sein sont diagnostiqués chez des femmes qui se situent dans cette tranche d’âge. De plus, à partir de 50 ans, le tissu glandulaire des seins est largement remplacé par du tissu graisseux. Les seins deviennent plus transparents aux rayons X et sont mieux adaptés pour une mammographie.

Une mammographie tous les 2 ans

Tous les 2 ans, les femmes de 50 à 69 ans reçoivent automatiquement une invitation pour le Mammotest.

Le Mammotest: votre assurance de qualité

La raison principale de participer au dépistage organisé du cancer du sein est son assurance de qualité et de fiabilité.

1

Double lecture indépendante : les clichés des Mammotests sont lus de façon indépendante par au moins deux radiologues. Cette procédure, appelée « double lecture indépendante », diminue le risque d’erreur. En effet, elle permet :

  • de trouver des anomalies qui n’avaient pas été identifiées lors de la 1ère lecture et qui se révèlent être des cancers lors des examens complémentaires (en moyenne 1 cancer sur 10);
  • d’éviter des examens complémentaires inutiles;
  • de contrôler la qualité des clichés de façon continue.
2

Les unités de radiologie qui réalisent les Mammotests sont agréées par les autorités Régionales. Pour obtenir un agrément, les unités doivent remplir des critères définis légalement : formation des technologues et radiologues, conformité technique des installations de mammographie et engagement du personnel à respecter les règles du dépistage.

3

Les installations de mammographie utilisées dans les unités agréées pour effectuer les Mammotests sont soumises à des contrôles de qualité exigeants et réguliers. L’objectif est d’obtenir les meilleurs clichés avec la dose de rayons X la plus faible possible.

4

Les technologues et radiologues liés aux programmes de dépistage reçoivent régulièrement une évaluation sur leurs Mammotests réalisés. Le but est que la qualité de leur travail soit en amélioration constante.

Le Mammotest est gratuit

Pour les femmes concernées, le Mammotest est gratuit:

  • Leur mutualité prend en charge le payement auprès de l’unité de mammographie agréée où elles choisissent de faire leur Mammotest.
  • Les Régions financent l’organisation du dépistage.
  • Les unités de mammographie agréées payent elles-mêmes l’inspection technique de leurs appareils.

Tout en garantissant une qualité maximale, ce type de dépistage organisé représente un coût moins élevé pour la Sécurité Sociale que les mammographies faites en dehors du système organisé.

Un système européen sur base d’une évaluation scientifique détaillée

Une commission d’experts de l’Union européenne est responsable de l’évaluation des études sur le dépistage du cancer du sein. C’est pourquoi le même système s’applique partout en Europe et est évalué régulièrement. Actuellement, c’est le système de référence.

L’objectif européen est d’avoir un taux de participation de 75%. Néanmoins, la participation à Bruxelles et en Wallonie est inférieure à 12%.

Vers un Mammotest personnalisé

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. Le risque augmente avec l’âge et surtout à partir de 50 ans. Cependant, le risque varie fortement d’une femme à l’autre. C’est pourquoi il est important d’évoluer vers un système de dépistage personnalisé, sur des bases scientifiques.

Ces dernières années, les nouvelles recherches montrent l’intérêt de s’orienter vers un dépistage personnalisé, sans perte de qualité, d’efficacité ni de sécurité. Ces études permettront aux experts de faire évoluer le système de dépistage actuel vers un système plus adapté au risque individuel des femmes.

Nous sommes très fiers que la Belgique soit parmi les 5 pays actifs dans l’organisation d’une recherche européenne importante : le projet My PeBS. Ce projet est coordonné en Belgique par l’Institut Bordet.