nl | en | fr
 0
 

Les bénéfices de la Race for The Cure Brussels: un projet bien-être aux HIS

Les bénéfices des Race for The Cure sont intégralement consacrés au Fonds pour les Cliniques du sein. Ils concernent toujours un projet local. Cette année encore, pour Bruxelles, une partie de ces bénéfices sera réservée à un projet de la Clinique du sein des Hôpitaux Iris Sud.

Projet: aider les patientes durant leur traitement au niveau du bien-être

But: aborder le bien-être des patientes sous deux différents aspects.

Le bien-être physique, il concernera principalement les patientes opérées.

Beaucoup de choses sont déjà mises en place pour les patientes sous chimiothérapie, mais il ne faut pas oublier les autres victorieuses. Celles qui n’ont pas de chimio.Le traitement chirurgical est un moment de stress intense, d’incertitude et d’angoisse pour la patiente. Son schéma corporel peut être radicalement modifié. Le délai entre l’annonce du diagnostic et la chirurgie est rapide et laisse peu de temps pour intégrer les modifications sur le corps. Raisons pour lesquelles nous voudrions mettre en place une parenthèse, un moment cocoon pour nos patientes durant leur hospitalisation. Ce moment consisterait en un massage pratiqué par une massothérapeute formée et qualifiée extérieure à l’institution. Il se ferait en chambre ou en cabinet durant leur hospitalisation. Une période test a déjà été réalisée. Les avis des patientes et des équipes soignantes ont été très positifs. Les patientes se sentaient plus détendues, moins douloureuses, plus sereines… Suite à ces retours positifs, nous souhaiterions offrir cette possibilité de moment bien -être à chaque patiente opérée par le service.

Le bien être psychosocial, il concernera toutes les patientes prises en charge par le service.

Les patientes sont demandeuses de se retrouver entre elles pour pouvoir échanger leurs expériences. Souvent, nous observons que les patientes discutent ensemble soit dans les salles d’attente soit dans la salle commune lors de leur traitement de chimiothérapie. Leurs discussions tournent autour de différents sujets mais la maladie n’est jamais bien loin… elles parlent de leur cancer, des effets secondaires, des difficultés diverses et variées, des enfants, du conjoint… Nous voudrions leur offrir un espace plus serein pour se retrouver entre elles, un moment privilégié de partage sur un thème défini à l’avance, animé par un professionnel et/ou un membre de l’équipe soignante. Concrètement, nous voudrions leur proposer une fois par trimestre une animation ou un atelier où les patientes pourraient échanger, apprendre ou approfondir un sujet préalablement défini notamment la projection d’un film suivi d’un débat, les reconstructions et prothèses mammaires, des conseils beauté, des renseignements fiables pour en savoir plus au sujet d’un nouveau traitement médiatisé …