nl | en | fr
 0
 

Connaître, c'est mesurer : une mission capitale

Le 18 avril, c’est la Journée européenne des droits des patients. Selon la loi de 2002 concernant vos droits en tant que patient, vous avez droit à des soins de santé de qualité, au libre choix de votre praticien, à l'information et au consentement par rapport au choix du traitement proposé, d’avoir accès à votre dossier médical, à la protection de la vie privée et de déposer plainte à un service de médiation.

Mais comment mesure-t-on la qualité des services ? La Fondation Registre du Cancer collecte un maximum d’informations sur tous les nouveaux cas de cancer recensés en Belgique, et leur suivi. Une mission capitale ! L’entité fournit régulièrement aux hôpitaux le score qu’ils obtiennent en fonction de divers critères, et le cancer du sein y est également repris. Grâce à ce feedback les hôpitaux peuvent voir comment ils s’en sortent par rapport à la moyenne régionale/nationale et à d’autres centres, mais aussi quels points ils peuvent améliorer.

Les graphiques ci-dessous prouvent que c’est efficace. Ils montrent le nombre de patientes ayant eu un examen cyto- ou pathologique avant la première opération mammaire. Cet examen permet aux médecins d’avoir une certitude sur la caractère de la tumeur du sein.

En dessous vous voyez le nombre de patientes de cancer du sein qu’un hôpital traite au cours d’une période déterminée. Le petit triangle rouge représente l’hôpital à qui est adressé le graphique et les petits points noirs représentent d’autres hôpitaux.

De cette façon l’hôpital concerné découvre immédiatement quel est son score par rapport à la moyenne (la ligne noire horizontale) et aux autres centres. Tous ceux qui restent dans la limite des lignes bleues courbées, s’en sortent bien. L’évolution des trois graphique que vous voyez ci-dessous prouve que ce type de feedback fonctionne.