nl | en | fr
 0
 

Alcool et cancer du sein : verre à moitié rempli ou à moitié vide ?

Saviez-vous que l’alcool augmente les risques de cancer du sein, pour les femmes et pour les hommes ? Boire trop d’alcool est rarement une bonne idée, mais boire de manière modérée a aussi un impact sur la santé. C’est prouvé scientifiquement.

Qui n’aime pas boire un petit verre entre amis ? Malheureusement, nous ne connaissons souvent pas les effets qu’a l’alcool sur notre corps. Par conséquent, la « Directive belge de la santé » précise qu’il est mieux de ne pas boire plus de 10 unités d’alcool par semaine. Une unité d’alcool correspond à une petite bière, un verre de vin ou à un shot d’alcool fort. Très légèrement certes mais même quelques petits verres de vin pourraient augmenter le risque de cancer du sein. Et le risque est encore plus élevé quand c’est d’une femme qu’il s’agit.

Les causes principales : les calories et les œstrogènes

Mais pourquoi l’alcool a un tel effet sur le cancer du sein ? Une des causes principales serait les calories que l’alcool renferme en lui. L’alcool contient peu de nutriments essentiels pour le corps et beaucoup de calories qui vous feront entre autres prendre du poids. L’obésité est très dangereuse concernant le cancer du sein: cela fait augmenter les œstrogènes dans le sang et les scientifiques voient un lien direct entre augmentation du poids et risque de cancer du sein.

Même à côté de ça, l’alcool est toujours un facteur de risque. Cela touche directement votre production d’œstrogènes. Selon certaines études scientifiques, le folate serait une particule qui permettrait de diminuer les conséquences de l’alcool sur le corps. L’organisme a besoin de cette particule pour copier l’ADN et pour le récupérer. Mais l’alcool diminue cette particule dans le sang, de sorte que la division cellulaire ne se fait pas de manière correcte et cela peut créer des tumeurs malignes.

Le message principal : boire moins ou plus du tout d’alcool

Susan Hankinson, professeur à la Harvard Medical School, donne à notre organisation jumelle américaine Susan G. Komen à propos de cela son avis : « Le fait que l’alcool a un lien avec l’augmentation de risque du cancer du sein est prouvé. Jusqu’au moment où on en sait plus sur les mécanismes expliqués ci-dessus, et ce qui peut adoucir les conséquences de la consommation d’alcool, c’est important de vous en faire part pour que vous en soyez conscient. »

Le saviez-vous ?

La consommation d’alcool augmente le risque de cancer du foie, de la bouche, de la gorge, du gros intestin, de l’œsophage et de la poitrine. Mais peut aussi jouer un rôle dans des maladies comme la cirrhose du foie, la démence, la dépression et les maladies cardiaques.