nl | en | fr
 0
 

Les réseaux sociaux et le cancer du sein

De nombreux victorieux ont le sentiment de trouver trop peu de soutien lorsqu’ils doivent prendre d’importantes décisions à propos de leur traitement. Les victorieux qui communiquent en ligne sont souvent plus sûrs de leurs décisions et plus satisfaits des choix qu’ils ont faits. Cela ressort d’une étude du centre du cancer du sein de l’Université du Michigan. Cette recherche a demandé auprès de 2 460 victorieux l’importance de communiquer en ligne durant leur traitement.

L’importance de communiquer en ligne

D’après l’étude, beaucoup de victorieux ont le sentiment de recevoir trop peu de soutien lorsqu’ils doivent prendre d’importantes décisions au sujet de leur traitement. Les chercheurs ont demandé à 2 460 victorieux quelle était l’importance des e-mails, sms, réseaux sociaux et groupes de victorieux en ligne après le diagnostic de leur cancer du sein. 41 % des femmes sondées utilisent parfois ou régulièrement la communication en ligne. 12 % des victorieux indiquent qu’ils utilisent aussi Facebook, Twitter et d’autres réseaux sociaux afin de communiquer au sujet de leur maladie. Les autres 12 % avaient plutôt recours à des groupes en ligne afin d’échanger les pensées avec des femmes dans la même situation.

Gérer les émotions négatives et le stress

Les victorieux ont donné plusieurs raisons à leur utilisation de ces canaux. Les e-mails et sms sont surtout utilisés afin d’avertir les gens de leur diagnostic. Les réseaux sociaux et groupes de victorieux en ligne sont surtout utilisés afin d’échanger les pensées et d’interagir au sujet des options de traitement. En communiquant en ligne, les victorieux essaient de gérer leurs émotions négatives et le stress qui sont liés au diagnostic du cancer du sein. Ce sont surtout les jeunes femmes qui font une utilisation régulière de la communication en ligne et qui ont de par cela un meilleur sentiment quant aux décisions qu’elles prennent.

Une recherche complémentaire est utile

Une recherche complémentaire devrait examiner quelles sont les routines spécifiques des victorieux quand ils communiquent en ligne au sujet de leur traitement. Il y a aussi trop peu d’élément quant aux informations qui sont trouvées, partagées et likées en ligne. Ceci est important afin que nous puissions utiliser les réseaux sociaux pour aider les victorieux à répondre à leurs attentes.