nl | en | fr
 0
 

Vers un moyen plus facile pour détecter les tumeurs du sein ?

Un gant qui détecte si lors de l'examen de la poitrine, il y a quelque chose : avec un nouveau matériau, des chercheurs japonais et américains veulent rendre mesurable lors de la palpation. Leur invention représente un saut quantique pour détecter le cancer du sein plus tôt.

Les scientifiques ont développé un matériau de nanofibres à partir de nanotubes de carbone et de graphène. C’est si sensible et souple que même les plus infimes différences de pressions se perçoivent. Des tests ont même démontré que 144 points de pression peuvent être mesurés simultanément. Une des applications qu'ils ont à l'esprit est un gant pour la palpation - sentir manuellement dans la poitrine si se cache une tumeur.

Palpation mesurable

Maintenant, les médecins très expérimentés savent déjà sentir les petites tumeurs, mais leurs résultats ne sont pas exprimés objectivement. Avec le gant, les médecins moins expérimentés peuvent également mesurer avec précision lors de la palpation.

Prochaine étape: solidifier

La technologie n’est pas encore prête pour l’utilisation. Des tests sur un vaisseau sanguin artificiel ont démontré qu'il est possible d'enregistrer de légères différences de pression. La prochaine étape est de tester le matériau sur la durabilité. Ca doit être plus solide avant l’utilisation pour des applications médicales, disent les chercheurs.

Un dépistage précoce est d’importance vitale

Au plus vite une lésion est détectée, au moins de chance a la tumeur de grandir et se répandre. Le traitement est commencé plus rapidement et ça a une influence positive sur les chances de guérison. Et c’est justement pour cela que ce gant est si prometteur.