26/03/2020

Mise à jour des événements du printemps 2020

Suite à la crise du coronavirus, nous sommes obligés d'annuler tous nos événements jusqu'au 1er juin 2020. Seulement pour le voyage de détente à Zinal (30/5-6/6) et le Walk for Think Pink Challenge (30/5-6/6), nous attendons les informations de nos coorganisateurs. Dès que nous aurons plus d'informations, nous informerons personnellement les participants. La santé de chacun d'entre nous est notre priorité. Comme organisation de lutte contre le cancer du sein, nous avons donc choisi de fixer la date du 1er juin au lieu du 5 avril (date actuellement fixée par le gouvernement). Parmi nos participants et nos bénévoles, il y a de nombreuses victorieuses qui sont encore en traitement et qui forment donc un groupe à risque. Avec cette décision, nous voulons les protéger au mieux.

Nous évaluons actuellement la situation jour par jour, nous suivons les conseils du gouvernement et nous essayons de vous informer le mieux possible. Nous regardons également les différentes options pour l'avenir. Parfois, l'événement pourra avoir lieu plus tard dans l'année. D'autres fois, nous proposerons une alternative. Il est important que nous puissions d'abord consulter toutes les parties concernées : autorités, villes, partenaires, organisateurs ... Dès qu'une décision aura été prise, nous vous contacterons personnellement. Tous les enregistrements restent valables, même en cas de changement de date. Avez-vous déjà collecté des fonds ? Super ! Continuez. En effet, les fonds collectés sont nécessaires à notre soutien continu à la recherche scientifique innovante sur le cancer du sein. La lutte contre le cancer du sein ne s’arrête pas et, à l’heure actuelle, plus que jamais nous avons besoin de votre soutien. Nous vous remercions d'avance de votre compréhension. Suivez les conseils et prenez bien soin de chacun. Beaucoup de salutations chaleureuses et sportives de la part de toute l'équipe de Think Pink ! Ensemble, nous sommes forts !

Infos spécifiques par événement
Vous avez une question?
Ophélie Mouton
Communication Manager