28/02/2020

Le refroidissement du cuir chevelu peut prévenir la chute des cheveux

Les victorieuses décrivent la perte de cheveux comme l'un des effets secondaires les plus perturbants et/ou les plus redoutés au début de la chimiothérapie. Malgré des alternatives telles qu'une perruque ou un foulard, la perte de cheveux a, pour de nombreuses femmes, un impact majeur sur l'image de soi. Les femmes indiquent qu'elles se considèrent maintenant comme des « patients cancéreux » et s'inquiètent souvent de la perception qu'en a le monde extérieur. Ainsi, la perte de cheveux a non seulement un impact émotionnel mais aussi un impact considérable sur la vie sociale, tant à l'intérieur de la maison qu'à l'extérieur. Contrairement à ce que l'on suppose généralement, les hommes qui souffrent de la perte de leurs cheveux suite à la chimiothérapie éprouvent les mêmes sentiments négatifs. 

Le refroidissement du cuir chevelu est-ce une nouvelle technique ?

Le principe du refroidissement du cuir chevelu existe déjà depuis quelques décennies, mais a eu du mal à s’introduire aux hôpitaux. Les anciens systèmes de refroidissement avaient de pires résultats et étaient difficiles à supporter pour les patients. De plus, les hôpitaux ont longtemps (et à juste titre) hésité à introduire le refroidissement à cause le manque d’expérience à long terme. Les dernières années, le refroidissement du cuir chevelu a reçu plus d'attention grâce à de nouvelles connaissances scientifiques sur l'efficacité du refroidissement du cuir chevelu dans certains traitements et sa sécurité à long terme. Le développement de meilleurs appareils qui donnent de meilleurs résultats et sont plus tolérables y a également contribué.

Comment le refroidissement du cuir chevelu peut-il prévenir la chute des cheveux ?

Le refroidissement du cuir chevelu pendant la chimiothérapie peut prévenir ou réduire la chute des cheveux. En effet, le refroidissement engendre la réduction du diamètre des vaisseaux sanguins du cuir chevelu, ce qui réduit le passage de la chimio à la racine des cheveux et les endommage moins.

Le refroidissement du cuir chevelu fonctionne-t-il ?

Les résultats sont très variables. La manière dont le refroidissement du cuir chevelu est effectué est un facteur important. Les nouveaux appareils de refroidissement du cuir chevelu assurent un refroidissement constant, ce qui a permis d'obtenir de meilleurs résultats et un traitement plus supportable ces dernières années.

Mais les taux de réussite du refroidissement du cuir chevelu varient également beaucoup d'un patient à l'autre et dépendent dans une large mesure du type et de la dose de chimiothérapie. Dans certains traitements, le refroidissement du cuir chevelu peut prévenir la perte complète des cheveux chez plus de 70 % des patients. Cela signifie que, grâce au refroidissement du cuir chevelu, ils ne portent pas de perruque ou autre couvre-chef. Dans d'autres traitements, les chances de succès sont (de loin) en dessous de 50 %.

Finalement, il est important que les patients sachent que le refroidissement du cuir chevelu ne peut pas prévenir toute perte ou affinement des cheveux, même dans les traitements qui ont un bon taux de réussite. Une perte de cheveux légère ou modérée peut donc se produire. Cela ne signifie pas nécessairement que le refroidissement ne fonctionne pas.

Comment fonctionne le refroidissement du cuir chevelu ?

L'infirmière place un casque de refroidissement du cuir chevelu sur la tête du patient. Le casque est relié à un dispositif de refroidissement par des tuyaux. Le casque lui-même est refroidi à -5 à -6 °C et la température du cuir chevelu est ainsi abaissée à environ 18 °C. La chimiothérapie commence 30 minutes après la mise en place du casque. Cette phase est également appelée pré-refroidissement. Pendant le traitement de chimiothérapie, le capuchon reste en place. Après avoir absorbé la chimiothérapie, on procède encore à un post-refroidissement. Cela prend 20 à 45 ou (souvent) 90 minutes, selon le type de chimiothérapie. En moyenne, le refroidissement du cuir chevelu prend deux heures de plus que la chimiothérapie sans refroidissement.

Le refroidissement du cuir chevelu est-il difficile à tolérer ?

La tolérance au refroidissement du cuir chevelu s'est considérablement améliorée grâce aux nouveaux appareils. La plus forte sensation de froid est ressentie dans les 10 à 15 minutes qui suivent le début du refroidissement du cuir chevelu. Cela peut s'accompagner d'une sensation de légèreté dans la tête et de mal de tête. Après un quart d'heure, le corps supportera mieux le froid. En cas de douleur persistante, un simple antidouleur peut aider. 80 % des patients n'ont pas de mal de tête. Moins de 10 % d'entre eux arrêtent le refroidissement en raison d'une mauvaise tolérance.

Chaque hôpital propose-t-il le refroidissement du cuir chevelu ?

Le refroidissement du cuir chevelu n'est pas encore possible dans tous les hôpitaux. Les appareils sont très coûteux et le refroidissement du cuir chevelu signifie des heures de travail supplémentaires ainsi que des ajustements au niveau de l'organisation. Pour l'instant, l'assurance maladie ne rembourse que l'achat d'une perruque et ne rembourse pas le refroidissement du cuir chevelu. Malgré l'investissement important, les hôpitaux offrent gratuitement le refroidissement du cuir chevelu.

Toutes les victorieuses peuvent-elles bénéficier d'un refroidissement du cuir chevelu ?

La réponse de presque tous les hôpitaux est « non ». Tout d'abord, il y a des contre-indications. Le refroidissement du cuir chevelu n'est pas recommandé aux personnes souffrant d'allergies au froid, de troubles sanguins, de cancer de la peau ou de métastases près de la peau. De plus, la majorité des hôpitaux n'offrent le refroidissement du cuir chevelu que pour un nombre sélectif de traitements. En d'autres mots, le refroidissement du cuir chevelu n'est proposé que pour les traitements où le refroidissement du cuir chevelu offre de bonnes chances de préservation des cheveux.
À l'UZ Leuven et dans plusieurs autres hôpitaux, les indications scientifiques sur le taux de réussite du refroidissement du cuir chevelu déterminent dans quels cas le refroidissement du cuir chevelu est proposé. Chaque patient du groupe cible convenu se voit offrir le refroidissement du cuir chevelu. Le patient choisit alors s'il souhaite accepter cette offre.

Par : Annemarie Coolbrandt 
Infirmière de pratique avancée en oncologie, UZ Leuven 
annemarie.coolbrandt@uzleuven.be

Grâce au Fonds SMART, Think Pink soutient depuis deux ans la recherche scientifique sur le refroidissement du cuir chevelu à l'UZ Leuven et au CHU UCL Namur. L'objectif de la recherche est d'étudier dans quelles circonstances le refroidissement du cuir chevelu fonctionne le mieux et d'étudier le coût de l'équipement et l'investissement en temps. Les chercheurs et Think Pink veulent justifier, à l'aide d’une image réaliste de leur propre pays, le remboursement indispensable par la sécurité sociale.

Vous avez une question?
Ophélie Mouton
Communication Manager