11/01/2022

Think Pink aide un nouveau traitement contre le cancer du sein à voir le jour

Grâce aux dons et aux campagnes de collecte de fonds, nous avons pu soutenir ces dernières années la recherche d'un traitement révolutionnaire de radiothérapie contre le cancer du sein. Cette nouvelle technique - la radiothérapie en position crawl - peut sauver jusqu'à 20 vies par an et contribuer à prévenir des crises cardiaques graves ou des symptômes causés par le cancer du poumon chez une centaine de patient(e)s. Nous tenons à poursuivre notre engagement en faveur de ce traitement révolutionnaire en finançant la formation du personnel soignant des centres de radiothérapie belges pour les deux prochaines années.

Après une chirurgie mammaire, plus de 70 % des patient(e)s reçoivent une radiothérapie qui réduit de moitié le risque de rechute et augmente les chances de survie. Aujourd’hui, dans notre pays, presque toutes les personnes touchées par un cancer du sein sont irradiées en position décubitus dorsal (couchées sur le dos). La radiothérapie en position ventrale n'est proposée pratiquement nulle part malgré le fait qu’elle présente de nombreux avantages.

Unique en Belgique
Depuis 2016, nous soutenons financièrement la recherche sur la radiothérapie en position décubitus ventral menée par l'université de Gand, l'UZ Gent et le CHU de Namur. Ce projet de six ans a permis aux chercheurs de mettre au point une table thérapeutique permettant la radiothérapie du cancer du sein en position crawl. Ils ont ensuite étudié le groupe de patientes pour lesquelles la radiothérapie du sein et des ganglions lymphatiques en position décubitus ventral est extrêmement difficile quand on utilise des tables thérapeutiques existantes.

Une irradiation plus ciblée et moins d’effets secondaires
Leurs études ont comparé la technique en position crawl avec la meilleure technique standard en décubitus dorsal. Il s’est avéré que la technique en position crawl présente plusieurs avantages. En effet, cette nouvelle technique réduit de manière significative la dose de radiation sur les poumons, le cœur, la glande thyroïde, l'œsophage et sur les autres parties du buste. Par ailleurs, les chercheurs affirment que les patient(e)s ont deux fois moins de risques de mourir d'un cancer du poumon ou d'une insuffisance cardiaque causés par les rayonnements.

Une nouvelle technique qui sauve des vies
Aujourd’hui, la table thérapeutique pour la radiothérapie du cancer du sein en position crawl est entièrement opérationnelle. L'Institut Jules Bordet de Bruxelles est le premier centre externe à utiliser cette nouvelle technique. D'autres centres pourraient très vite lui emboîter le pas. « Si tous les centres de notre pays adoptent cette nouvelle technique, nous sauverons 15 à 20 vies chaque année et 60 à 100 patient(e)s se verront épargner de graves crises cardiaques ou des symptômes de cancer du poumon », déclare le professeur émérite Wilfried De Neve.  

Think Pink investit dans la formation du personnel soignant
Faire un tel changement signifie investir. Investir dans des tables thérapeutiques et dans la formation du personnel soignant. Cela coûte évidemment beaucoup d’argent. Et tous les hôpitaux n'ont pas les moyens de faire ces investissements. Nous souhaitons que toutes les personnes touchées par le cancer du sein bénéficient des meilleurs soins possibles. C'est pourquoi nous financerons la formation du personnel soignant des centres de radiothérapie qui souhaitent travailler avec ces nouvelles tables dans les deux prochaines années. 

Vous avez une question?
Ophélie Mouton
Communication Manager