nl | en | fr
 0
 

Comment Think-Pink ne laisse aucune chance au cancer du sein?

Le 21 septembre 2017, Think-Pink soufflera ses 10 bougies. Mais comment a évolué Think-Pink pendant toutes ces années, et comment faisons-nous pour faire compter ce combat ? Découvrez ici comment notre association utilise les ressources, et comment votre soutien compte énormément dans tout ce que nous faisons.

Think-Pink va avoir 10 ans. C’est le bon moment pour regarder en arrière, mais surtout pour regarder vers l’avenir et continuer à toucher des doigts notre rêve : un monde sans cancer du sein. 1 femme sur 8 est touchée par le cancer du sein, plus de 10 500 hommes et femmes en Belgique reçoivent le diagnostic chaque année, chaque jour plus ou moins 7 personnes décèdent de cette maladie. Ce sont des chiffres que nous refusons de voir stagner ou augmenter. Mais comment est-ce que nous nous attaquons au cancer du sein ?

Une petite équipe, avec des aides supplémentaires inestimables

La présidente Heidi Vansevenant a créé Think-Pink en 2007. D’une organisation comptant une personne – Heidi elle-même – l’asbl a évolué entre temps à une organisation comptant 9 personnes, soit 7,5 FTE en 2016. Une petite équipe, ce qui montre que Think-Pink existe surtout grâce à ses 300 incroyables bénévoles.

De plus nous pouvons compter sur 60 partenaires : des entreprises, des organisations et des organismes gouvernementaux. Ils aident financièrement la campagne nationale pour la lutte contre le cancer du sein, matériellement et également dans le domaine de la communication. Important, surtout en sachant que Think-Pink refuse volontairement les aides gouvernementales. Nous pensons qu’il est très important de pouvoir travailler de manière autonome, mais nous faisons un travail de réflexion actif avec le gouvernement et avons un impact sur la politique pour ne laisser aucune chance au cancer du sein.

Un budget de plus en plus grand …

Pendant ces 9 années d’évolution de l’asbl nous n’avons pas grandi que structurellement. La collecte de fonds a également augmenté significativement : de 60 000 euros durant la première année de Think-Pink à 1,3 millions d’euros en 2016.

Le nombre de dons est frappant. Saviez-vous qu’à partir de 40 € vous avez droit à une attestation fiscale ? Ces dons ont rassemblé la somme record de 736 770 euros. Cette somme comprend la vente de gadgets, les actions que les sympathisants organisent, mais également les événements que la campagne nationale pour la lutte contre le cancer du sein a mis elle-même sur pieds afin d’atteindre notre budget global.

Bon à savoir : après vérification approfondie du ministère des Finances, Think-Pink a reçu une autorisation de 6 ans pour continuer à délivrer des attestations fiscales.

… pour ne laisser aucune chance au cancer du sein

Une somme fantastique certes, mais comment utilisons-nous cela pour lutter contre le cancer du sein ? Nous répartissons la somme totale entre nos 4 objectifs :

  • Informer et sensibiliser : 29 %
  • Recherche scientifique (SMART Fonds): 21 %
  • Projets de soin et d’après-soin (Fonds Share your Care & Fonds Coupe d’Éclat) : 23 % 

8 % du budget va à l’administration et à la gestion, et 19 % passent dans de plus petites activités. En tant qu’asbl, nous avons droit à un fonds de réserve légale de 150 000 euros et à un bénéfice reporté de 193 452 euros. De ce surplus financier, nous avons transféré 41 391 euro du fonds d’exploitation à KEN (le nouveau réseau européen des campagnes du cancer du sein) où Think-Pink organise le secrétariat et la gestion depuis l’année 2016.


Nous tenons à partager cette information avec vous : Think-Pink ne peut qu’être là pour les victorieux grâce à vous. Nous vous remercions donc de tout notre cœur !

Comment Think-Pink ne laisse aucune chance au cancer du sein?